Photo Paul SFEIR

Paul SFEIR

Chroniques d'un hivernant informaticien aux îles Kerguelen

Paul SFEIR

Brest scene

Bonjour à toi et bienvenue sur mon blog,

Pour ce premier post je te propose de t’expliquer le processus qui m’a amené à partir à l’autre bout du monde sur la station scientifique Kerguelen.

Tout d’abord il faut en découvrir l’existence. Si tu lis ce blog c’est que tu as peut-être déjà une idée de ce qu’est Kerguelen, mais jusqu’en Octobre dernier je n’en connaissais même pas son existence.

C’est au détour d’une série de vidéos d’un Youtubeur (Jacob Karhu) étant allé en Antarctique prélever et étudier des carottes de glaces que j’ai eu un déclic: derrière les beaux reportages il y a des “vrais” gens qui vivent dans ces stations scientifiques, et pour les aider ils sont entourés par tout un tas de personnel en support comme par exemple un cuisinier, un médecin, un plombier… Alors pourquoi pas moi?

Quelques recherches plus tard et je découvre les TAAF, ces Terres Australes et Antarctiques Françaises dont les terres Adélie en Antarctique, mais aussi les îles Kerguelen, Crozet ou encore Amsterdam au sud de l’Océan Pacifique font parties. Je découvre aussi l’Institut polaire français qui, après quelques clics, s’avère rechercher des profils qui me correspondent pour des missions VSC1 d’un an dans ces terres.

Après avoir postulé début janvier s’ensuit alors un processus de recrutement en plusieurs étapes: un entretien technique avec les scientifiques et l’équipe informatique de l’institut polaire à Brest puis des tests psychologiques et des examens physiques à Paris pour s’assurer que je suis en bonne santé et n’aurai pas de problème à vivre en petite communauté. (comprendre pas trop fou… 😇)

Et c’est fin mai que la bonne nouvelle arrive, je suis pris pour partir dans les îles Kerguelen! Il est maintenant temps de commencer à préparer mes affaires, et de suite des questions se posent… Sans accès à un supermarché, quelle quantité de dentifrice, shampoing, ou encore déodorant faut-il prévoir pour un an? Heureusement l’actuel informaticien réseau de Kerguelen m’envoie un mois plus tard la liste de tout ce qu’il faut prévoir, merci Clément !

Pour envoyer toutes ces affaires nous avons le droit d’envoyer en amont jusqu’à 3 cantines métalliques de 40kg qui partiront fin juillet pour la Réunion, où elles attendront notre arrivée mi-octobre pour le départ. Pour ma part j’en ai pris deux, que j’ai rempli d’affaires plus ou moins utiles…

Prochaine étape, un mois et demi de formations réparties entre Brest et Strasbourg à partir du 30 août. Mais je vais m’arrêter là pour ce premier post et vous dis à bientôt pour la suite !


  1. Volontariat de Service Civique ↩︎

Posts Récents